Week-end Cohésion 2015: Un excellent cru !

Avec un peu de retard, voici un résumé du week-end de cohésion 2015 qui a eu lieu les 21 et 22 mars. Merci à Béatrice  pour ce compte-rendu.

Comme les joueuses et joueurs du RCM en ont désormais l’habitude, la fin du mois de mars connait son lot de chutes de neiges, et surtout la fin de semaine de cohésion du club. Les objectifs : faire connaissance, profiter du grand air et de la bonne cuisine familiale, développer l’esprit du club et préparer la réussite de la saison grâce à une bonne cohésion d’équipe. Il est vrai, entendre sonner le réveil le samedi matin ne fait pas partie des plaisirs de la vie ! Mais … parfois ça en vaut la peine. 27 courageux ont donc pris la route samedi 21 mars pour se rendre à Sainte-Sixte, dans l’Outaouais. Tout le monde est arrivé à bon port, bien qu’une auto dont on taira le nom du pilote (majeur et titulaire d’un permis de conduire en règle) ait quand même eu droit à son baptême de remorquage : la neige, ça glisse ! 

Ce sont au total 14 joueuses et 13 joueurs qui se sont retrouvés autour d’un repas avant le début des activités. Une fois tout le monde rassasié, Coach Jérémie a dirigé l’échauffement, non sans mal, la présence de neige incitant forcément à l’échange massif de projectiles et à la pratique de plaquages plus ou moins réglementaires. Puis la première activité n’a pas tardé à révéler son lot de mauvais perdants et de tricheurs ; la saison n’étant pas commencée, chacun a eu raison d’en profiter. Pendant une bonne partie de l’après-midi les quatre équipes se sont affrontées dans des joutes acharnées sous la houlette de Coach Estelle: course de traîneaux, balle molle, jeux de passes et concours de mauvaise foi, sans oublier les cris de guerre pour le moins originaux.

                               Faute de disposer d'un attelage de chiens...

                               Faute de disposer d'un attelage de chiens...

Par la suite alors que certains se sont adonnés au hockey cosom dans la confortable chaleur du chalet, d’autres ont goûté aux joies de la glissade sur tube et de la tyrolienne. Vraiment, malgré la présence de quelques trentenaires revendicatifs, on se serait cru en plein camp de vacances pour les 8-10 ans. À la tombée de la nuit, force a été de constater que « le plein air ça creuse »,  heureusement Chef Elsa et ses petites mains avaient préparé un succulent couscous qui a fait l’unanimité ! Après le repas, place à la danse jusqu’au petit matin, ce qui a donné le temps à chacun de faire plus ample connaissance autour d’un verre. 

                                           Le repas providentiel après une journée remplie.

                                           Le repas providentiel après une journée remplie.

Le lendemain le brunch dominical a su nous redonner des forces et nous nous sommes livrés au plus loufoque des jeux d’équipe : le ballon-balai. Matériel nécessaire : un étang gelé, une dizaine de têtes-brûlées, autant de balais, un ballon et deux cages de hockey. But du jeu : envoyer le ballon dans les filets. Difficulté : la glace, ça glisse encore plus ! Bilan : Chutes spectaculaires. Les spectateurs effarés n’ont pu s’empêcher de penser que décidément, la saison démarrait sous une bonne étoile. En effet, malgré les nombreux coups de balais qui, à quelques millièmes de secondes près, auraient pu arracher moult têtes, l’ensemble des joueurs est ressorti indemne (et grandi?) de cette expérience. Finalement après une dernière glissade, une dernière balade à skis ou en raquettes, chacun a repris la route de Montréal reposé et aéré, déterminé à rendre cette saison aussi mémorable que cette fin de semaine !

                                            Nos athlètes bravant tous les dangers pour s'amuser.

                                            Nos athlètes bravant tous les dangers pour s'amuser.