Le Rugby Club de Montréal est fondé en 1995 par deux Basques et un Breton suite au départ de joueurs évoluant dans un autre club francophone.

1995

 

Le club, après bien des localisations différentes, trouva son terrain de jeu au Parc Sir-Wilfrid-Laurier, dans le quartier du Plateau Mont-Royal de la ville de Montréal. Deux de nos trois compères, Christian Licard et Gérard Bernaténé ont commencé une grande discussion au sujet des choix des couleurs du club.

Malgré leur amitié, ils étaient néanmoins tiraillés par une vieille dualité : l'un originaire de Biarritz optait pour rouge et blanc, l'autre originaire de Bayonne préférait le ciel et blanc.

Compte tenu de cette amicale rivalité, les débats n'en étaient pas moins épiques, et ce fut, quelques réunions plus tard, grâce au secours des Patriotes québécois que l'on a réussi à résoudre le problème. Nos joueurs aujourd'hui, ont donc un maillot, et sont fiers de défendre les couleurs, rouge, vert, et blanc, couleurs des valeureux Patriotes…et qui ne sont pas sans rappeler celles du Pays basque, petit clin d'œil du passé…et depuis, nos efforts se portent à honorer notre devise :

VAinqueurs Parfois...
Amis toujours.

 

L’étape suivante consistait à susciter auprès des jeunes du secteur un intérêt suffisant pour réunir un nombre de joueurs pour débuter en quatrième division du Québec. Le premier match fut contre l'équipe des Nomades de Laval avec la première victoire du Rugby Club Montréal.

Pour employer un langage d’affaire, la mise en marché du Rugby Club Montréal fût un succès. Malgré les doutes de la communauté rugbystique montréalaise, le Rugby Club Montréal se mît en marche et développa un noyau de joueurs qui fût compétitif dès sa première année (deuxième du championnat du Québec, finaliste de la Coupe, et accession à la division supérieure).

En 1995, nous avons fêté le premier jubilé de l'histoire du club, en l'honneur de Gérard Bernaténé et il y en aura d'autres dans les années futures du Rugby Club Montréal.

En 1996, le club engageait une équipe pour le tournoi de rugby à 7 de New-York dans Central Park & Ward's Island.

En 1998, le club accédait à la deuxième division et continuait son chemin pour devenir un des meilleurs clubs francophones.

En 2003, ce fut une saison de rêve avec 12 victoires et 2 défaites, le club remporte le championnat de première division et c'est l'accession à la Super Ligue. Le RCM fut le premier club francophone à accéder à l'élite des clubs québécois. En 2004, pour sa première participation à la Super Ligue, le club se classe deuxième équipe du Québec et se hisse jusqu'en finale de la coupe qui se soldera par une défaite contre les quadruples champions en titre, les Montreal Barbarians.

En 2004, le club continuait à prospérer. En plus de deux équipes masculines, une école de rugby et une équipe féminine venaient d'agrandir la famille rugby. L'école de rugby ouvra ses portes en mai 2004, et continue aujourd'hui à faire connaître le rugby auprès des jeunes de 6 à 18 ans.

Ce fut le 11 septembre 2004, que l'équipe féminine participa à son premier match à Saint-Jean sur Richelieu. Pour quasiment toute l'équipe, c'était leur première expérience de l'intensité d'un match de rugby.  En 2006, le club crée une troisième équipe masculine essentiellement composée de jeunes et d'anciens, celle-ci débutera en quatrième division. Cette équipe opérera jusqu’en 2009, et devant le nombre croissant de joueurs, enfantera la création du XV de Montréal. 2006 voit également l’équipe II masculine atteindre une nouvelle finale du championnat qui se terminera pas une défaite aux dépens des Patriotes de Montréal. Le signe indien n’est pas vaincu.

En 2007, la rapide progression et le courage de l’équipe Féminine seront récompensés d'une victoire en finale de la coupe du Québec de 2ème division. Cette victoire est tout un symbole car c'est la première fois qu'une équipe du club gagne une coupe de championnat du Québec après 12 ans d’existence. Les Féminines après seulement trois années de vie auront donc ouvert la voie.

2008 sera certainement l’année la plus faste de l’histoire du Rugby Club Montréal coté masculin. L’effectif est riche et de qualité. En effet, les trois équipes masculines se classeront aux deuxièmes places respectives de leurs championnats. L’équipe première manquera la première place pour un tout petit point et aura le panache d’être la seule formation à battre le champion du Québec en titre, St-Anne de Bellevue lors de la saison, elle portera le luxe en les battant deux fois (aller et retour). Malheureusement la finale annoncée entre les deux rivaux n’aura pas lieu puisque le Rugby Club Montréal se verra éliminé à la surprise générale en prolongation en quart de finale. Dans le même temps les équipes II et III atteignent la finale du championnat contre les premiers de la saison régulière Ste-Anne II et Ste-Anne III. Les deux équipes rapporteront le même jour les premiers trophées masculins du RCM. En 2009, le Rugby Club Montréal vit une saison difficile suite aux départs et aux blessures de plusieurs joueurs. L’équipe masculine finit le championnat en dernière position et devra descendre en division B la saison suivante. En 2010, c'est avec humilité que les équipes masculines abordent la saison, les équipes I et II finiront aux deuxièmes places de leur championnat, atteindront toutes les deux la finale et s’inclineront toutes les deux face au Parc Olympique. Cette belle saison permet au RCM d’accéder à la division A.

En 2011, le retour des équipes de l’est de l’Ontario (Eastern Ontario Rugby Union) permet à la Fédération de Rugby du Québec de re-structurer complètement les championnats. Les divisions sont maintenant composées de 6 équipes (Super Ligue, Divisions A, B, C & D et les divisions réserve associées).

Le Rugby Club Montréal masculin dispute le championnat de division A qui est très relevé et homogène et représente un beau défi par rapport à l’année précédente. L’équipe première qui visait le maintien terminera à la troisième place et échouera en demi-finale contre les rivaux du Parc Olympique.

Quant à l’équipe réserve, formée de joueurs peu expérimentés, elle relève le défi, si les débuts sont difficiles, elle ne cesse de persévérer pour rencontrer ses premiers succès en fin de saison régulière. Les joueurs prennent de plus en plus de confiance et l’ajout de quelques éléments d’expérience, permet à l’équipe qui a terminé dernière du championnat de créer la surprise en quart de finale et en demi-finale en rapportant deux victoires lors de déplacement à Ottawa (Beavers, Scottish). Après ce beau parcours le Rugby Club Montréal II s’inclinera en finale pour une deuxième année contre le Parc Olympique mais non sans avoir fait honneur aux couleurs du club.

L’équipe féminine pendant ce temps est devenue une équipe solide, respectée et reconnue qui peut dorénavant rivaliser avec des clubs établis depuis de nombreuses années comme les Montreal Barbarians, St-Lambert ou Ottawa Scottish. En 2011, le groupe féminin sera le plus étoffé de son histoire et le club commence à envisager la création d’une équipe réserve à moyen terme. Les résultats et l’enthousiasme du groupe féminin sont des moteurs de développement du RCM.

Fort de ses efforts de développement dans les milieux universitaire et scolaire et sa participation active avec les GAULOIS, le club crée en 2013 sa section junior U16/U18 pour les jeunes de 15 à 18 ans. La même année, une troisième équipe sénior masculine est créée et inscrite en division 4. L'organisation grossit et l'on atteint le nombre de 150 membres.

Sans-titre-3.jpg

PRESIDENTS:

1995-2000 : Christian Licart

2001-2006 : Pascal Foucault

2007-2009 : Victor Calamote

2010-1011 : Ghyslain Marot

2012-2013 : Jean-François Quinton

2014-2015 :  SYLVIE GENEST

2016 -  :  Jeremy heritier